Quelle belle rencontre avec Camille

 

Camille, ô Québec à Paris

Pour ce 4ème portrait, mise au point sur une photographe… talentueuse…again

– « J’arrive dans 6 mn (précise hein!) es-tu déjà au café ? » Camille. 26 sept. 11:45

333,9km parcourus pour aller à sa rencontre, entre rails à ciel ouvert, et rails à ciel couvert. 

-« Je viens d’arriver, il ne m’installe qu’à ton arrivée lol » Marie. 26 sept. 11:46

Quelques arrondissements parcourus pour venir à ma rencontre, sous un soleil à visage découvert.

Nous nous rencontrons pour la 1ère fois, Camille et moi, au 3 rue des Rosiers, dans le 4ème arrondissement…de…Paris.

Sans complexe, nous dégustons un brunch copieux et succulent au Loir dans la Théière.

Rassasiés de nous être contées, racontées, le moment de l’addition, nous rappelle que nous sommes là pour prendre d’autres poses. Le temps nous est compté.

Boulevard Beaumarchais, nous entrons chez la dite… Maison Plisson. Enfin j’y mets mes pieds, j’y pose mes yeux, et je savoure une ambiance agréable, lumineuse et accueillante. Nous y sommes et le détour par l’épicerie sera un passage nécessaire.

L’équipe accepte spontanément notre séance photo, en leur promettant biensûr notre plus grande discrétion, soucieuses de respecter leur travail, parce que nous sommes tout de même dans le tumulte d’un service en plein coup de feu.

Quelques clichés plus tard, non sans quelques crispations, l’oeil aiguisé de Camille a su capter les attitudes qui me définissent le mieux. Détour dans le petit square du Grand Veneur aux rosiers et églantiers qui se saluent, se côtoient et se mélangent, le soleil nous inonde tout en douceur. Pourquoi ai-je la sensation d’être absolument aussi rigide qu’un de ces lampadaires qui doit bien se marrer en m’observant coincée dans mes attitudes faussement naturelles. Mais comment font ses blogueuses mode ?

– « Marie, n’oublie pas de… sourire ! » 

Je ne défile pas sur un podium de gravier, on se détend.

Cadrage large, focale, diaphragme, profondeur de champ, exposition, … c’est avec toute cette maitrise technique additionnée à toute sa sensibilité artistique que Camille a su faire de ce moment, une séance privilégiée.

Constamment à mon écoute, #patience, #humilité, #direction artistique avisée, toutes ses qualités réunies dans cette jolie demoiselle, font que je suis fière de vous présenter enfin son travail. 

Vous souhaitez prolonger cette belle découverte, son site est rempli de pixels neufs qui ne demandent qu’à être dévorés des yeux. 

– «  Ah, au fait Camille, la plaquette du Chocolat des Français, elle était comment ? Chocolatée 😉 » Marie.  6oct. 17:55

Credit photo : ©Camille Marciano

Written by marie

No Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La modération des commentaires est activée. Votre commentaire peut prendre un certain temps avant d'apparaître.